De ton absence

Aller en bas

De ton absence

Message par Altaïr le 18/11/2007, 12:55 am

De ton absence



De ce monde pour moi plus rien n’existe
Je te regarde sans pouvoir te dire un mot
Dans tes yeux une grande tristesse se lit
Tu ne me dis plus rien, j'ai tant de max

L’amour est pourtant là dans ton coeur
Tu voudrais bien à cet instant comprendre
Mais tu ne peux pas franchir le seuil
Le traverser d’un pas venir le prendre

J’aimerai bien être pour toi un oiseau
Te couvrir de mes grandes ailes et t'aimer
Partir à l’abri des regards vers les eaux
T’emporter loin avec moi dans les alizés

Je n’ai que toi car je n'ai plus de toit
Mon sel abri maintenant c’est le temps
Prendre ta main en cherchant où aller
Me perdre au loin me cacher dans le vent

Oh ! Tendre amour je ne te demande rien
Seulement que tu sois près de moi
En moi tristesse et solitude, mes chagrins
Tout cela me rend fou à ne penser qu'à toi

Dans ma détresse, je ne vois pas de secours
Je suis un moribond qui marche, qui attend
Je regarde et je file au loin sans recours
De ce temps fou des dernières secondes de vie

J’attends depuis à nouveau pour rêver
Pourtant, je la sens forte la souffrance
Mais ma délivrance n’est pas arrivée
Hélas ! Je suis là, seul dans la tourmente


Altaïr
avatar
Altaïr

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 77
Localisation : Québec ( Canada )
Emploi : Sans
Loisirs : Aimer, partager, écrire, lire, évader, rêver
Date d'inscription : 07/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tungaten.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De ton absence

Message par petus le 18/11/2007, 2:57 am

merci Un très joli poème Atair,

Certes très triste néanmoins ,
Il reste tout de même autant de talent,
Mais une touche d'amertume ,
S'est déposé sur mes lèvres,
Je reconnais bien ta plume,
Mais est ce une trève ?
Cette déferlante ,
Où tu te sens seul dans la tourmente,
Regarde autour de toi,
Dans ce vaste tourbillon,
Regarde bien tu me verras,
Tout n'est qu'illusion.
Plus de prières,
Pour les faire taire,
Dans la pénombre,
Une douleur profonde,
Sans pourvoir crier,
En silence, je me meurt et me tais...............

Bisous Atair, cher poète d'un jour, d'une nuit, juste un séjour, voir s'éloigner l'infini......
1-16 102 :108: 106

_________________
http://cendrinelemaire.neuf.fr/

Celui qui n'as pas traversé l'autre rive, ne doit pas se moquer de celui qui se noie ! (Alpha Blondy)
avatar
petus

Féminin
Nombre de messages : 638
Age : 48
Localisation : france
Loisirs : sport (karaté), tableaux carton mousse , objet en perles etc....
Date d'inscription : 03/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://sos-aide-victimes.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

De ton absence

Message par Altaïr le 18/11/2007, 3:25 am

Tant de désarrois



A quoi cela me sert-il de décortiquer mes mots
Dans ce monde qui ne veut plus comprendre
Ce que sont les douleurs profondes
Faut-il encore les crier longtemps et plus haut

C'est une étrange et terrible sensation
De ne plus rien ressentir de ne plus vivre
Dans ce qui naît de toutes nos émotions
Réapprendre à nouveau ce qu'est la vie

Je ne le pourrais pas dans ces moments
Revivre pour devenir un autre être
Non ! Tout cela est vraiment impossible
Nos sens ne sont plus que de peut-être

Sans un semblant de réponses pour finir
Partir et prendre les chemins pour l'oubli
Ne plus rien dire se taire, ne plus rien écrire
Passer pour un fou dans ce monde triste de délire

Y a-t-il une source ou l'on peut s'abreuver
Ou se trouve les mots de tendresse pour aimer
Je ne sais plus sans doute ne reste-t-il plus rien
A part la solitude la détresse et les chagrins

Je pars doucement vers ces lieux inconnus
Sans rien comprendre de ce qui est à ma vue
Le temps vient me chercher pour cet autre voyage
Ce temps qui m'entraîne vers ce naufrage

Bientôt, je ne compterai plus ni heures ni jours
Je n'aurai plus aucune pensée pour l'amour
Et dans ce précipice d'ou je plongerai
Rien ne pourra m'empêcher de l'atteindre

Même le vent ne viendra pour m'arrêter
Je franchirai la dernière porte des damnés
Personne ne sera là pour m'arrêter
Et de cette vie, j'en aurai enfin terminé

Merci douce dame pour cette suite que j'ai beaucoup appécié tu sais...pensées de douceurs et de tendresses pour toi... 1-16 merci 11_2_104 101 :130:

Altaïr
avatar
Altaïr

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 77
Localisation : Québec ( Canada )
Emploi : Sans
Loisirs : Aimer, partager, écrire, lire, évader, rêver
Date d'inscription : 07/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tungaten.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De ton absence

Message par petus le 18/11/2007, 1:21 pm

Espérence ........

La vie est faites de désarois,
Sans foie, ni loi,
Peut on encore espérer,
Un jour retrouver,

Une certitude limpide,
De gens avides ,
Comme des sensues
Boire le sang qui leur est indu.

Peut on encore croire ?
Qu'un jour viendra l'espoir,
D'autres jours meilleurs
Ornés de jolies fleurs?

Y a t'il encore un soufle d'humanité?
Sur cette terre , un reste d'honnêteté,
De la bonté et de la sincérité,
Pour tous ces gens abandonnés !

Si cette porte des damnés,
S'ouvre à toi, sans rien demander,
Demande toi un seul instant,
Ce que tu pourrais faire de ton vivant .


merci à toi Altair pour cette suite 662290 , et moi je te renvoie la balle, ce qui me rappelle de bons souvenirs, alors accroches toi, tout comme moi je le fais, tu n'est pas seul, et tu le sais .

Je t'embrasse et tendres pensées pour toi mon cher poète . :108: 102 101 118 :128: 11_2_104
1-16

_________________
http://cendrinelemaire.neuf.fr/

Celui qui n'as pas traversé l'autre rive, ne doit pas se moquer de celui qui se noie ! (Alpha Blondy)
avatar
petus

Féminin
Nombre de messages : 638
Age : 48
Localisation : france
Loisirs : sport (karaté), tableaux carton mousse , objet en perles etc....
Date d'inscription : 03/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://sos-aide-victimes.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

De ton absence

Message par Altaïr le 18/11/2007, 8:17 pm

Douce dame,

J'écris cette suite qui est morbide et lugubre petus, mais ce sont mes états d'âmes de ces moments, je ne vois plus rien à l'horizon qui pourrait me rendre la vie plus douce et plus belle, plus rien ne m'attache à ce monde, plus rien d'autre que seulement survivre dans ce temps...hélas!!!!!


Quand il ne reste rien


De toutes ces obsessions qui demeurent
Qui viennent brouiller les pensées
Des espoirs qui ne sont pas ancrés
Dans cette vie qui à cet instant meure

Tant de jours et de nuits qui rappellent
Les temps froids des coeurs geler
Des sommeils ou l'on se met à crier
Sans que personne n'écoute nos appels

Dans ces chemins qui n'ont pas de fin
Ces routes qui depuis des temps déroutent
D'un présent qui est pleins de doutes
Pour être aimé et aimer de notre faim

Ces voyages que l'on voyait extraordinaire
Ou sont-ils ceux qui nous faisaient espérer
Sont-ils vraiment partis tous en fumée
Tous ces grimoires et toutes ces chimères

Aujourd'hui les vents violents ce sont levés
Qui nous poussent loin de ce monde absent
Croire à nouveau aux mots rassurant
Des histoires lgubres pour nous faire rêver

Loin de nous pourtant les émois se vivent
Plus rien pour venir ainsi s'épancher
De nos sens nos émois nous ont abandonnés
Nous entraînant vers cette finale dérive

Penser à demain devient sans importance
Puisque tous les êtres à présent se taisent
Dire et hurler nos maux avec des poèmes
Non ! Personne ne veut plus les entendre

Vivre maintenant à jamais dans cette solitude
A suffoquer dans une terrible mélancolie
Coupant le souffle en voulant aspirer à la vie
Ou les douleurs sont devenues des habitudes

Partir vers ce monde pour ne plus déranger
Se laisser glisser doucement vers la tombe
Pour un repos éternel dans la douceur de l'onde
En oublier les rêves et les espoirs, s'échapper

Du fond des âges on cherche la tendresse
Mais ce n'est que silence qu'on ne peut décrire
Il n'y a que quelques mots que l'on peut écrire
Des feuilles blanches que des ratures de tristesses

Pas une seule trace pas un semblant d'amour
C'est la disgrace qui est maintenant imprimer
Tout est devenu sombre et noir tout est figer
Il ne reste que la mort pour ainsi tout effacer


Pensées douces de tendresse pour toi généreuse dame au co 1-16 merci 102 101 eur d'or...

Altaïr
avatar
Altaïr

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 77
Localisation : Québec ( Canada )
Emploi : Sans
Loisirs : Aimer, partager, écrire, lire, évader, rêver
Date d'inscription : 07/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tungaten.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De ton absence

Message par petus le 19/11/2007, 2:02 am

Mon cher Altair,
Tu vas me faire rougir,
A me décrire comme tu le fais,
Alors que je n'ai jamais été habituée.

Je ne suis pas reine, ni roi,
Je suis simplement moi,
Une personne sans importance,
Simple, qui déteste voir la souffrance,

Je suis avec mes défauts,
Comme à chacun avec ses mots,
Je ne suis pas une sainte,
Ni une peinture que l'on a peinte,

Je ne suis pas une colombe,
Et encore moins la Joconde,
Je suis simplement moi,
Avec mes émotions et mes émois,

Je suis aussi souvent dans le sombre,
Ou l'on apperçois la peine ombre ,
Qui plane au dessus de nos tête,
Comme une infernale tempête,

Mais j'ai envie de m'en sortir,
Je n'ai plus envie de partir,
Voir tous ces êtres souffrir,
Me donne envie de vomir,

Je n'accepte pas l'injustice,
C'est pourquoi je pars en milice
Espérant ainsi, un jour
Revoir renaître l'amour !!!!!!!


Gros bisous à toi cher poète à la plume de soie .
1-16 1-16 :116: :128: 118

_________________
http://cendrinelemaire.neuf.fr/

Celui qui n'as pas traversé l'autre rive, ne doit pas se moquer de celui qui se noie ! (Alpha Blondy)
avatar
petus

Féminin
Nombre de messages : 638
Age : 48
Localisation : france
Loisirs : sport (karaté), tableaux carton mousse , objet en perles etc....
Date d'inscription : 03/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://sos-aide-victimes.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De ton absence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum